Traditions en Tanzanie

La Tanzanie peut être vue comme un pays étonnant et paradoxal si l’on compare sa culture avec le reste du monde. Sa population est constituée principalement de tribus indigènes, avec environ 120 groupes ethniques répartis sur le territoire national. Environ 80 % de la population tanzanienne vit dans des régions rurales encore enclavées. Chaque tribu tanzanienne a ses propres coutumes et indices culturels associés à l’histoire et à la région concernée.

Les relations ethniques

Les 120 groupes ethniques de la Tanzanie parlent les langues des quatre principaux groupes linguistiques de l’Afrique. Il s’agit ici du Khoisan (la langue des chasseurs-cueilleurs), du Nilotic (parlé par les Maasai), le Cushitic ainsi que le Bantu qui prédomine dans le pays. Côté ethnie, les plus grands groupes sont les Sukuma (3 millions d’individus), les Chagga, les Haya et les Nyamwezi qui ont plus d’un million d’indigènes chacun. Malgré l’énorme diversité culturelle et linguistique, les groupes ethniques tanzaniens sont unis par l’identité nationale et la langue commune, le swahili. La multiplication continue des réfugiés du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda est devenue une lourde charge pour l’économie locale, sans pour autant avoir engendré des tensions ethniques considérables.

Les valeurs traditionnelles

En Tanzanie, la famille représente la plus inébranlable des valeurs traditionnelles. On la traite avec respect dans tous les rites et traditions. Dans un foyer familial, il est de coutume de procréer beaucoup. En moyenne, environ 4 enfants composent chaque famille. Les femmes sont généralement conviées après le premier enfant de la famille, ou l’aîné à qui est accordée une attention particulière. Les traditions festives sont assez inhabituelles dans les familles tanzaniennes : lors d’une fête, les habitants conviés recueillent de la nourriture dans des assiettes communes et mangent avec les doigts. Au cours d’une fête traditionnelle, vous verrez probablement les convives se laver les mains avant et après les repas. Ainsi, la main droite est celle qu’utilisent les gens, la main gauche étant considérée comme impropre. De plus, en temps normal, seule la main droite est utilisée pour échanger des présents ou des poignées de main en Tanzanie, ce qui indique les intentions pures des interlocuteurs.

Les festivités ou cérémonies traditionnelles

Le pays multiculturel de la Tanzanie abrite une incroyable diversité de religions et tribus : la majorité de la population est soit musulmane, soit chrétienne, soit hindoue, soit sikhe. Cette grande diversité culturelle a donné lieu à différentes gammes de festivités dont les Tanzaniens sont fiers.

Noël est une période festive magique de l’année, idéale pour visiter Dar es-Salaam, la plus grande ville de Tanzanie. Elle est là où centres commerciaux et bureaux d’entreprises se parent de lumières et où un arbre de Noël géant est exposé au public. Dans les restaurants de Dar es-Salaam, vous pourrez profiter de nombreux buffets traditionnels et des dégustations de vin, ainsi que des desserts spéciaux pour l’occasion. Pendant Noël, tout comme en France, les habitants locaux sortent la nuit pour visiter des parcs d’attractions, assister à des événements musicaux et culturels, le tout organisé par diverses organisations au sein de la communauté locale.

La fête musulmane de l’Eid ul-Fitr est célébrée à la fin du mois sacré du Ramadan, dont la tenue annuelle dépend de l’apparition de la nouvelle lune. Pendant cette période, tous les musulmans s’abstiennent de manger et de boire entre l’aube et le crépuscule durant les 30 jours du cycle lunaire.
De leur côté, la communauté indienne de Tanzanie fête le Navratri et le Diwali. Le Navratri est la célébration hindoue du culte de Shakti (la force vivante sacrée). Il donne lieu à des séries de danses pendant neuf nuits de prière, chacune suivant une journée consacrée à l’une des neuf formes d’apparition de la déesse mère divine. Pendant neuf nuits, les croyants allument une lampe pour prononcer des prières pour la santé et la prospérité.

Le Diwali, aussi appelé Deepavali, est le Festival des Lumières en Tanzanie. Également célébré en Inde, à Maurice, à Singapour, au Népal, au Sri Lanka et aux Fidji, le Diwali a lieu entre septembre et novembre, suivant le calendrier luni-solaire hindou. Ce festival de cinq jours est une célébration joyeuse de la victoire du bien sur le mal, ce qui symbolise naturellement la levée des ténèbres spirituelles.

Il est indispensable de connaître les normes sociales et les traditions d’un pays avant de le visiter. C’est pourquoi lors des préparatifs de votre voyage, vous devez forcément prendre connaissance des traditions et cultures en vigueur en Tanzanie. Après la lecture de ces quelques lignes, vous êtes prêt à affronter les spécificités culturelles, les curiosités touristiques et, surtout, les normes tanzaniennes qui peuvent parfois être très différentes de celles de France.